En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Théâtre

Option Art - Théâtre

Par admin saint-sernin, publié le lundi 24 juin 2013 17:20 - Mis à jour le mardi 3 septembre 2013 11:54

L’option Études Théâtrales en CPGE au lycée Saint-Sernin

 

« Le théâtre ! voilà l’argument de la critique. Le théâtre est ceci, le théâtre est cela. Eh ! bon Dieu ! je ne cesserai de le répéter, je vois bien des théâtres, je ne vois pas le théâtre. Il n’y a pas d’absolu, jamais ! dans aucun art ! »

Émile Zola, Le Naturalisme au théâtre.

 

 

Proposée depuis une dizaine d’année aux étudiants du Lycée Saint-Sernin, l’option Études Théâtrales est ouverte à tous (ceux qui ont suivi un enseignement Théâtre dans le secondaire, mais aussi aux autres, passionnés ou simples curieux).


L’enseignement y est généraliste et vise à construire une véritable culture générale des arts de la scène et du spectacle vivant.

Cette option participe pleinement à la constitution d’une culture littéraire, d’une pratique artistique et à l’enrichissement d’un cursus en CPGE quel qu’il soit.

 

La formation repose fortement sur un va-et-vient entre la théorie (4 heures de cours hebdomadaires) et la pratique (par le biais d’ateliers ou de stages - une quarantaine d’heures par an - et la fréquentation régulière des théâtres - entre 25 et 30 sorties par saison)

 

Un partenariat privilégié avec le Théâtre National de Toulouse (avec le soutien de la D.R.A.C. Midi Pyrénées) permet une mise en relation étroite des élèves avec les professionnels du théâtre (acteurs, metteurs en scène, scénographes, créateurs son, lumière ou costumes…).

D’autres structures théâtrales de l’agglomération toulousaine (Théâtre Garonne, Théâtre Sorano…) accompagnent fidèlement cette option en facilitant l’accès aux spectacles et la rencontre avec les artistes.

 

 

L’enseignement en Hypokhâgne (première année)

 

► La première année permet d’approcher l’histoire de la pratique théâtrale, des oeuvres et des grandes théories du théâtre (dramaturgies, esthétiques) suivant deux axes : dramaturgies du passé et dramaturgies du présent.

Sont ainsi abordés au gré du cours et des programmations les grands territoires dramatiques des origines à nos jours : tragédie et comédie antiques, théâtre oriental, théâtre médiéval, théâtralités baroques européennes (drame élisabéthain et comedia espagnole), commedia dell’arte, jeu masqué…

On y présente aussi les grands courants esthétiques européens (classicisme, drame, romantisme, naturalisme, symbolisme et leur déconstruction… ) ainsi que les révolutions esthétiques du XX ème siècle (Craig, Artaud, Brecht…) jusqu’aux nouvelles écritures et aux pratiques contemporaines (théâtre post-dramatique, performance, arts hybrides et croisés…).

Les textes sont systématiquement travaillés en lien avec les pratiques scéniques et dans la perspective de la représentation et de la mise en scène.

 

► L’enseignement vise aussi à acquérir une maîtrise du langage théâtral : le jeu de l’acteur (voix, gestuelle...), l’espace et la scénographie, les arts et techniques de la scène (lumière, son, musique, masques, marionnettes, maquillage, costumes).

 

► Enfin, l’analyse de la représentation est un exercice régulier qui permet aux étudiants de devenir des spectateurs actifs, éclairés, pertinents et critique au meilleur sens du terme.

 

► Sans chercher à faire des étudiants des comédiens, le détour par le plateau par le biais d’ateliers ou de stages, toujours en lien avec le cours, vise à une initiation à la pratique théâtrale et au processus de création (petites formes).

 

 

L’enseignement en Khâgne (deuxième année)

 

► À l’issue de la première année, les étudiants peuvent choisir de se spécialiser en Études Théâtrales.

Le programme de deuxième année se situe dans la continuité et l’approfondissement de la première année. L’équilibre entre théorie et pratique est maintenu.

Les principes pédagogiques restent les mêmes.

 

► Mais l’enseignement se concentre sur le programme limitatif annuel établi pour les concours d’entrée aux grandes écoles (ENS Lettres et Sciences Humaines de Lyon, ENS Ulm).

Le programme, renouvelé par moitié chaque année, compte deux blocs. Chaque bloc est constitué d’une question ou d’une ou plusieurs œuvres dramatiques accompagnée(s) d’un ou plusieurs textes théoriques.

 

Par exemple, pour la session 2014 des concours, le programme est le suivant :

a) Première question : L’espace théâtral.
b) Deuxième question : B. Brecht, La Vie de Galilée, L'Arche, 2011, ISBN: 978-2-85181-248-3, et Petit organon pour le Théâtre, L'Arche, 2010, ISBN: 978-2-85181-172-1.

 

 

Les débouchés

 

Outre la préparation aux concours d’entrée des grandes écoles (les ENS notamment), cet enseignement donne lieu, sous réserve d’assiduité et de résultats, à des équivalences universitaires (notamment avec l’Université du Mirail) et permet de poursuivre une spécialisation en Études Théâtrales ou Arts du spectacle (Licence, Master…) en vue de devenir enseignant chercheur, dramaturge…

Nombre d’élèves ont aussi réussi brillamment ensuite des concours d’écoles d’Art ou de Théâtre (par exemple l’ENSATT, section écriture, administration ou même jeu) ou intégré des formations en lien avec le spectacle vivant, l’administration et la gestion de projets culturels.

 

Voir les enseignements en GPGE LSH - A/L

Sever Martinot-Lagarde